Samedi, dans le cadre de sa saison culturelle, la communauté de communes Loire Semène avait programmé à Saint-Victor une "lecture musicale" sur le thème des bistrots. Avec La poésie du comptoir, les deux comédiennes-chanteuses de la compagnie lyonnaise La Belle Etoile ont emmené une grosse quarantaine de spectateurs dans des bistrots...  imaginaires... et pourtant si vrais.

15 12 2018 - Poésie du Comptoir - Photo MV

Du "café-plouc" au "bar américain branché" en passant par le "café rock", les comédiennes, souvent malicieuses, parfois tendres aussi, ont raconté la vie de ces lieux où il se passe tant de choses.

15 12 2018 - Poésie du Comptoir - Photo MV

Ce n'est pas pour rien que nos plus grands artistes ont composé et chanté sur le thème des cafés. Au cours du spectacles, des chansons de Charles Trenet avec "Le grand café" à Jean Ferrat et ses "Petits bistrots", en passant par Brassens, Piaf et Renaud, se sont mêlés dans un patchwork vivant et coloré à la lecture de nouvelles de l'écrivain Stéfano Benni et des Brèves de comptoir de Jean Marie Gouriot. Ce fut ne bonne soirée, dont on se souviendra, entre autres, d'une magnifique interprétation de "Laisse béton" par Fanélie Danger, accompagnée au ukulélé par Elise Moussion...

Et lorsque des spectateurs sanvitournaires se sont ensuite naturellement retrouvés au bistrot du village, ils ont à leur tour conté anecdotes et bons mots entendus ici ou là... car, à un moment ou un autre de la soirée, chacun avait pu reconnaitre un lieu ou une situation déjà vécue !